Economiser de l’énergie dans le secteur hospitalier

Economiser de l’énergie dans le secteur hospitalier

Les hôpitaux et les centres de soins consomment énormément d’énergie. Nous devons en plus constater que les prestations énergétiques, le confort thermique et possibilité de réguler les installations de chaud et de froid sont attristants. La cause en est très souvent la façon avec la quel les composants de l’installation sont accordé l’un à l’autre. Pourtant l’investissement pour optimiser hydrauliquement une installation s’amorti endéans les trois ans.

En quoi consiste l’optimisation hydraulique dans des hôpitaux?

Lors d’une optimisation hydraulique iI s’agit de faire co-fonctionner d’une façon synergétique les composants individuels de l’installation. Qu’est-ce que cela implique?

  • Augmenter le rendement de production de la chaudière à condensation en diminuant la température de retour. Après l’optimisation nous pouvons en moyenne réduire la température de retour de 70°C à 50°C.
  • Maintenir la température de cogénérations la plus basse possible. Des cogénérations fonctionnent souvent avec un vase tampon. Au plus bas que la température de retour de ce système au mieux le vase tampon est exploité et que le nombre d’heures de fonctionnement des cogénérations peut être prolongés.
  • Charger les pompes à chaleurs le plus longtemps possible. Au plus qu’on utilise la chaleur de la pompe à chaleur au moins que la chaudière doit venir en aide. Le choix de la connexion hydraulique est ici très important. Choisir une connexion en série est ici plus avantageux qu’une connexion en parallèle.
  • Anticiper sur le rendement de distribution. Nous vérifions ici combien de chaleur se perd entre la production et l’émission de chaleur?
  • Jouer sur le rendement de la régulation. Ceci peut se faire autant sur le préréglage que sur le réglage sur les émetteurs. Ce dernier est surtout important. Nous choisissons ici souvent des vannes de zones.
  • Soigner l’équilibrage hydraulique. En déterminant le débit correct à la bonne place vous augmentez d’une part le confort et diminuez d’autre part la consommation énergétique.
  • Economiser l’énergie de pompage. Ceci peut se faire en remplaçant de veilles pompes par des nouvelles ou en les dimensionnant correctement. Autres possibilités sont la sélection itérative des pompes et des vannes, le réglage de la vitesse de rotation, le soin de l’équilibrage hydraulique et l’installation tant que possible de pompes à débit variable. Celui qui optimise tous ces points peut économiser jusqu’à 80 pourcent d’énergie.

Comment se fait l’optimisation hydraulique?

  1. Réalisation d’un modèle
    Dans cette phase nous faisons un modèle hydraulique digital de l’installation. Ainsi, nous sommes en mesure de simuler le comportement de l’installation. Ceci nous permet de savoir parfaitement en avance ce que sera l’effet d’une modification.
  2. Contrôle du système
    Ici nous éliminons toutes erreurs dans une installation existante. Le logiciel les dépiste automatiquement.
  3. Optimalisation conceptuelle
    Dès que les erreurs conceptuelles sont éliminées, nous faisons différentes variantes hydrauliques en changeant des connexions. Nous connaissons ainsi parfaitement la consommation énergétique et le confort.
  4. Optimalisation de la sélection des composants
    Afin que le concept preste de façon optimale il est important de faire concorder de façon optimale tous les composants comme les pompes, les vannes et vannes d’équilibrage.
  5. Rapportage
    Dans la dernière phase nous calculons les économies potentielles, nous délivrons une liste avec les points à ajuster et un métré de la sélection des composants optimisés.

Bekijk onze webinar en kom te weten hoe ook u energie kunt besparen.