Références

KU Leuven

L’Université catholique de Louvain (KU Leuven) est la plus grande université du pays. Réparties sur onze sites, ses facultés accueillent quelque 60 000 étudiants dans toute la Flandre.

Leuven Klimaatneutraal 2030

« Nous avons un grand nombre de bâtiments à Louvain et nous nous engageons à en améliorer l’efficacité énergétique. Il s’agit toutefois de défis de taille », confie Bert Vandeborght, responsable du Bureau de projet HVAC de la KU Leuven. « Nous nous sommes engagés à prendre part à la stratégie Leuven Klimaatneutraal 2030 (Neutralité climatique pour Louvain à l’horizon 2030) et, en tant qu’université, nous entendons jouer les pionniers en la matière. »


En néerlandais

Exploiter au maximum le potentiel d’économies

« Nous voulons en outre exploiter au maximum le potentiel d’économies sur l’ensemble de notre parc. Cette volonté s’applique tant à l’étude réalisée par nos soins au niveau du Bureau de projet HVAC, qu’à son exploitation lorsque l’étude sera réalisée par un entrepreneur », ajoute Bert Vandeborght.

Nouvelles constructions, rénovation et patrimoine existant

« Nous relevons ces défis en formulant, dans un premier temps, des objectifs de haut niveau clairs et transparents. Nos projets de nouvelles constructions s’affranchissent des énergies fossiles, une approche que nous ne modifierons pas d’un iota. Dans le cas de la rénovation d’un bâtiment ou d’une chaufferie existante, nous nous attachons à couvrir une partie fixe de la demande de chaleur sans recourir aux énergies fossiles, dans un ordre de grandeur de 80 pour cent. C’est l’objectif de haut niveau qu’il convient de poursuivre plus avant. Ensuite, nous approfondirons l’utilisation de nouvelles techniques qui nous permettent de réaliser ces objectifs de haut niveau, comme les pompes à chaleur et la géothermie. Pour les nouvelles constructions, cet objectif est facilement réalisable. En revanche, pour les bâtiments existants, c’est un défi de taille. Enfin, outre les grands projets, nous disposons d’un patrimoine existant où fonctionnent toujours des installations plus anciennes que nous souhaitons exploiter au mieux. Dans ce cas, nous appliquons le principe suivant : si l’investissement est amorti au cours de la moitié de la durée de vie des installations, nous sommes partants ! »

Hysopt permet de quantifier le potentiel d’économies

« Selon nous, un avantage déterminant de Hysopt réside dans sa faculté à nous aider à quantifier les économies potentiellement réalisables avec l’optimisation hydraulique des installations. Un autre avantage ? Le logiciel Hysopt nous permet, dans le cadre de notre propre service d’étude qui réalise également des projets, de relever un autre défi, à savoir la conception et la validation des installations hybrides de chaufferies avec des chaudières et des pompes à chaleur. Nous considérons que la poursuite de cette collaboration avec Hysopt nous permettra à l’avenir d’optimiser davantage les différents bâtiments. Nous avons conclu un accord-cadre pluriannuel avec Hysopt qui ambitionne de mettre en œuvre l’optimisation hydraulique de chaque bâtiment », conclut Bert Vandeborght, qui ne fait pas mystère de ses ambitions.