Références

L’Université d’Anvers

L’Université d’Anvers compte environ 20 000 étudiants et gère 88 bâtiments, soit 350 000 mètres carrés de surface utile nette. Elle projette d’y ajouter 15 000 mètres carrés de laboratoires haute technologie. Mathias Capiau, expert CVC à l’Université d’Anvers, nous en dit plus sur les défis que l’université doit relever dans un tel contexte : « L’un de nos défis est de nous inscrire dans une vision à long terme en termes d’objectifs climatiques et de réduction de la consommation d’énergie, et de trouver des solutions complémentaires intéressantes résolument orientées sur l’avenir. Par exemple, nous avons beaucoup de chaufferies décentralisées et nous nous interrogeons sur la meilleure manière de les gérer. »


Vidéo en néerlandais

Dossiers d’appel d’offres de meilleure qualité

Mathias Capiau nous parle encore des autres défis auxquels l’Université d’Anvers est confrontée et la manière dont Hysopt l’aide : « En raison de l’ampleur et du nombre des installations, nous ne comprenons pas parfaitement la fonctionnalité et le concept hydraulique de plusieurs d’entre elles. De plus, en tant qu’administration publique, nous sommes liés par la loi sur les marchés publics. En d’autres termes, notre dossier d’appel d’offres et notre projet de dossier doivent être de très bonne qualité, et nous avons peu de marge pendant le chantier pour corriger d’éventuels défauts. Afin d’atteindre le niveau de qualité voulu pour ces dossiers d’appel d’offres, nous intégrons également des calculs hydrauliques dans les projets avec l’aide de Hysopt. »

Un modèle dynamique avec un projet en plusieurs phases

Mathias Capiau énumère les avantages de collaborer avec Hysopt : « Le hasard fait bien les choses, car Hysopt est une spin-off de l’Université d’Anvers, plus précisément de notre groupe de recherche Énergie. Hysopt présente un certain nombre d’avantages importants pour nous. Le plus important est bien sûr le modèle hydraulique qui nous permet de disposer d’un véritable dossier as-built. Il ne s’agit pas d’une version papier dont il manque la moitié, mais d’un modèle dynamique « vivant » qui traverse les différentes phases du projet et dont nous sommes finalement propriétaires. Un autre grand avantage réside dans la simulation préalable de la stratégie de contrôle. C’est très important ! Vous ne donnez pas carte blanche aux intégrateurs de contrôles automatiques sans connaître les tenants et les aboutissants. Hysopt est également très important pour nous dans la phase d’étude, étant donné la valeur des investissements des installations CVC. Grâce à ce logiciel, nous pouvons comparer plusieurs types d’installations hydrauliques afin de faire un choix judicieux et mûrement réfléchi. »

Appréhender des installations CVC très complexes

« L’Université d’Anvers envisage certainement une collaboration future avec Hysopt pour l’optimisation et l’inventorisation permanentes des équipements techniques de ses bâtiments, et leur conception irréprochable. Par ailleurs, elle entrevoit également cette coopération à la faveur du savoir-faire technique que Hysopt peut intégrer à tout partenariat. Je recommande vivement Hysopt parce que c’est un outil unique et puissant qui nous permet d’appréhender des installations CVC très complexes », conclut Mathias Capiau.